Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Technique > Dessin

Dessin

On ne peut pas pratiquer l’aquarelle sans, tôt ou tard, être amené à se frotter à des histoires de dessins...

Certains pensent que le dessin préalable à l’aquarelle en abime la spontanéïté...
D’autres ne conçoivent pas de se mettre à peindre sans avoir, au préalable, esquissé leur sujet de quelques traits plus ou moins nombreux et précis...

Ce qui est sûr, c’est qu’une erreur de dessin peut gâcher considérablement une aquarelle, même si elle est réussie techniquement, et il n’est pas inutile de posséder "un bon coup de crayon" lorsqu’on est aquarelliste amateur !

Cette rubrique renseignera donc, sur ce sujet, tous ceux qui sont intéressés.

 

Autre technique d’agrandissement

Voici un dossier très complet qui nous présente une autre technique d’agrandissement et qui nous est proposé par Ninja, membre du forum Aquarellissime.
Ce dossier est téléchargeable ou imprimable ici :
Il s’agit d’ un agrandissement vectoriel proportionnel dont toutes les dimensions sont rigoureusement exactes.
Ninja utilise cette méthode pour reproduire les sujets très architecturés ainsi que les portraits et les natures mortes : un grand merci de partager avec nous cette technique qui, j’en suis (...)

Lire la suite | commentaires (2)

Dessin à la gomme mie de pain

A l’atelier, certaines d’entre nous sont un peu réfractaires au dessin : ceci est fort dommageable pour la pratique de l’aquarelle puisqu’une erreur de dessin, visible comme le nez au milieu de la figure sur un tableau, vient irrémédiablement gâcher une oeuvre, même si la partie aquarelle est parfaitement réalisée !
Notre professeur a donc décidé de nous "infliger", à intervalles réguliers, des séances de dessin pur, afin que nous améliorions notre pratique : en ce qui me concerne, ceci me va très bien (...)

Lire la suite

Dessiner pour l’aquarelle : quel dessin ?

En aquarelle, les avis sont partagés en ce qui concerne le dessin préparatoire.
Certains sont pour, d’autres contre.... En ce qui me concerne, je pense qu’il n’y a pas de règles et que cela dépend du sujet et de l’effet que l’on veut produire.
Personnellement, j’utilise 3 manières de procéder que je vais essayer de décrire ici.
Il est possible de ne rien préparer au crayon et de "dessiner" au fur et à mesure avec la peinture.
Mon niveau en dessin ne me permet pas de faire souvent ce choix, sauf quand (...)

Lire la suite

Le portrait

Le portrait est, sans conteste, mon sujet préféré, que ce soit en dessin ou en peinture à l’aquarelle !
Pour moi, obtenir quelquechose de ressemblant mais surtout, réussir à y mettre la personnalité et un morceau de l’âme du modèle est un véritable challenge !
J’ai longtemps bricolé en essayant de réaliser des portraits (fusain ou crayon) uniquement à l’oeil, d’après une photo du modèle !
Et puis un jour, un spécialiste m’a donné le petit truc simple, celui qui a tout changé pour moi et grâce auquel mes (...)

Lire la suite | commentaires (3)

Utilisation du calque

Le papier aquarelle est fragile : les marques de gomme répétées, les traits de crayon appuyés d’un dessin souvent laborieux lorsqu’on est débutant, peuvent se révéler catastrophiques pour la réalisation future.
Il existe un outil qui permet de régler facilement le problème : il s’agit du papier calque.
2 méthodes peuvent être utilisées :
Voici la première :
Préparez votre esquisse sur un papier à dessin très ordinaire, ou même sur un papier à esquisses.
Avec un crayon de couleur rouge, recopiez votre (...)

Lire la suite | commentaires (4)

Agrandir un dessin : la grille d’acétate

Lorsqu’on dessine un sujet complexe avec beaucoup de profondeur et de changements d’échelle, il est facile de se perdre et de réaliser un dessin faux.
Le système "des horizontales et des verticales " aide à analyser les sujets et à produire des dessins exacts, surtout lorsqu’on dessine d’après carte postale ou photo.
Pour avoir recours ce système, je me sers d’une grille d’acétate quadrillée qui me permet de voir clairement les alignements verticaux et horizontaux et la position des objets les uns par (...)

Lire la suite | commentaires (4)

Couleur locale et valeur tonale

Le monde qui nous entoure est un patchwork de zones sombres et de zones lumineuses.
Les objets y ont une couleur locale (la couleur qui leur est propre) couleur qui, placée à côté d’autres couleurs locales prend ce qu’on appelle une valeur tonale.
Ces valeurs tonales sont parfois difficiles à évaluer, surtout pour l’oeil d’un débutant !
Certaines couleurs locales, comme le brun-roux du renard sur la photo ci-contre, ressortent davantage pour l’oeil humain et semblent avoir une intensité de valeur (...)

Lire la suite

Les espaces négatifs

J’ai découvert, assez récemment, un concept qui m’était jusqu’alors totalement inconnu et qui, depuis que j’y ai accès, facilite considérablement ma vision des choses que je veux représenter.
Il s’agit des espaces négatifs.
Les espaces négatifs sont les vides entre les objets d’une composition, ainsi que l’arrière-plan autour des objets.
Ces espaces sont une aide précieuse pour réaliser un dessin.
En effet, lorsque l’on connaît la forme d’un objet, on a tendance à dessiner ce qu’on imagine, et non ce que (...)

Lire la suite | commentaire (1)

Prendre des mesures

Lorsqu’on observe un artiste qui dessine "sur le motif" un paysage de campagne ou urbain , on le voit souvent, bras tendu, un oeil fermé, un crayon placé à la verticale dans la main.
Je savais déjà que ce crayon servait à prendre des mesures mais je ne comprenais pas bien la technique utilisée pour ce faire !
Maintenant que j’y vois un peu plus clair sur ce sujet, je vais essayer de vous faire profiter de mes lumières !!!
Pour qu’un dessin soit juste, surtout s’il est très complexe comme le dessin (...)

Lire la suite | commentaires (3)

Simplifier les formes : les animaux

Les animaux sont, eux aussi, des sujets merveilleux.
Comme pour le reste, on peut les réduire à des formes simples en faisant abstraction, dans un premier temps, des détails, et en se concentrant sur les masses principales du corps qui se divise en 3 parties : la tête, le torse avec les pattes avant et l’arrière-train.
Ce sont les points de pivotement pour les mouvements
Voyons quelques exemples :
Le chien
Ici la pose est triangulaire mais la masse du corps est cylindrique.
Les pattes sont (...)

Lire la suite

 

breves

SPIP 3.0.17 [21515] | Squelette BeeSpip v.