Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Technique > Préparer une aquarelle > Le questionnement

Le questionnement

Afin d’illustrer cette première étape du travail préparatoire à la réalisation d’une aquarelle, je vais utiliser l’un de mes premiers projets personnels.

JPEG - 49 ko
Falaise

J’ai pris moi-même cette photo lors d’une randonnée sur les falaises de Criel sur mer (côte d’Albâtre).
(Je tire toujours une version en noir et blanc des images qui m’inspirent afin de ne pas être influencée par les couleurs locales dans la détermination des valeurs tonales des couleurs).

- Qu’ai-je donc envie d’exprimer dans cette aquarelle, qu’ai-je à dire à celui qui la verra ?

En me promenant sur le haut de cette falaise, j’ai ressenti une sensation grisante de liberté donnée par l’immensité de la mer, à perte de vue, se mêlant presque au ciel et aux nuages....une irrésistible attirance vers le large, vers le vide, comme un vertige !

Par contre, nous étions aussi tout près du bord de la falaise qui, par endroits, s’écroule dangereusement, de nombreuses pancartes nous conseillant de ne pas s’approcher du bord et de rester derrière les clôtures : la sensation trouble de vertige, décrite plus haut, se trouvait donc contenue par la vision des clôtures et des prairies, comme un plancher des vaches bien présent et sécurisant...

CE QUE J’AI ENVIE D’EXPRIMER DANS CETTE AQUARELLE, C’EST L’AMBIGUITE DE CE QUE J’AI RESSENTI CE JOUR-LA.
La lumière et l’ouverture de l’horizon marin, à perte de vue, mais aussi la sécurité du plancher des vaches, bien présent et protecteur, avec sa clôture de barbelés ..... au propre comme au figuré !!!!

Tiens, c’est bizarre, quand on y réfléchit bien, c’est tout moi, ça : un cheval lançé au triple galop, ivre de liberté.....mais sur un chemin bien dessiné et bien balisé !!!!! lolllll

Le centre d’intérêt du tableau sera donc, au premier plan, la clôture avec immédiatement une fuite du regard, au loin vers l’horizon !

Oufffffffffffffffffff.....ça c’est fait !
Maintenant, reste à savoir comment, techniquement, arriver à cela !
Pour cela, il faut s’interroger sur des éléments fondamentaux de la composition et y répondre précisément .
Maryse DE MAY dans son livre "L’aventure avec les fleurs" nous livre un questionnement qui devrait me faire avancer.

- Quelle vue dans l’espace choisir pour le sujet ? (sujet rapproché ou gros plan)
L’horizon lointain et la mer ont leur importance dans cette histoire, il faudrait peut-être leur faire un peu plus de place ; ce qui est sûr, par contre, c’est que je ferai un gros plan sur une partie de la clôture en la traitant de manière moins stricte....peut-être un peu comme ça :

aquarelle Maryse DE MAY
Maryse DE MAY, "Pré aux boutons d’or" aquarelle de 38 x 31 cm

J’aime assez l’idée de cette clôture qui rassure mais n’en est pas vraiment une.... de ce fil de fer qui s’envole , comme mon regard s’envolait ce jour-là vers l’horizon !

- Mon sujet sera-t-il entier ou en garderai-je une partie en suspens ?
Dans ce cas précis, la photo elle-même est explicite : le sujet principal qui est la clôture fuit vers l’horizon, donc se dérobe au regard.
Je pense donc que je n’aurai pas grand chose à retoucher sur ce plan !

- Donnerai-je la priorité aux contrastes valeurs, aux couleurs ou aux graphismes ?
Question difficile, surtout pour une débutante !
Je crois que le graphisme du barbelé de la clôture sera important, ainsi que le contraste entre les fondus de l’arrière plan et les détails graphiques du premier plan (barbelé, herbes sèches...)

- Quelle sera la couleur ambiante du résultat final ?
Aïe, aïe, aïe.... c’est justement là le problème !
J’ai en fait beaucoup de mal à me détacher des couleurs du réel.... Je pense établir une harmonie de tons plutôt froids mais, à vrai dire, je ne sens pas très bien les choses .....

- Où seront les blancs ?
Là je suis plus à l’aise : je pense mettre en réserve les poteaux de la clôture, quelques morceaux du fil de fer et aussi quelques unes des herbes du premier plan afin de pouvoir faire le fond en toute tranquilité et reprendre ces éléments après en conservant certains blancs.
La partie gauche du ciel sera, elle aussi, presque blanche.

- Quelles informations, présentes sur la photo, vais-je alléger ou même supprimer pour rendre la composition plus lisible ?
Sur cette photo, l’information est finalement assez succinte !
Je vais, sans doute, agrandir l’arrière-plan en supprimant une partie du premier plan !
Je supprimerai également les herbes sèches, n’en gardant que quelques unes, à certains endroits.
Enfin, cette clôture, trop droite et rigide, va devenir plus fantaisiste....moins de poteaux, moins de fil et plus de mouvement !

Voilà : maintenant, y a plus qu’à.....

Et voilà le résultat... très imparfait techniquement mais qui va dans le sens de ce questionnement.

Aquarelle falaise

4 Messages

  • Merci !! , par MinnieM
    Le 10 septembre 2008 à 12:22

    Merci pour cet article très très très intéressant !!!

    @+

  • Merci ..... , par uneautremarie
    Le 5 octobre 2008 à 21:49

    Je viens de re-lire cet article très intéressant , l’ai imprimé pour essayé de bien m’en "imprégner" car je crois ( suis sûre même !!...) qu’il me sera d’une grande utilité ....
    Oui , y a plus qu’à !!!......
    Merci beaucoup .....

  • Merci ! , par Grandmamou
    Le 28 janvier 2009 à 09:02

    Un grand merci pour ces conseils !! Très intéressant, le grand problème des débutants dont je suis, étant de "sortir" d’une copie litérale du sujet. Je m’en servirai encore et encore !!

  • Bravo Le 4 octobre 2009 à 12:31

    Bravo pour cette étude très minutieuse de préparation d’une aquarelle.
    Y penser beaucoup avant de se lancer...

SPIP 3.0.17 [21515] | Squelette BeeSpip v.