Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Technique > Notions et gestes de base > Les auréoles

Les auréoles

Sur un lavis humide, l’apport d’eau propre ou colorée forme des taches ou auréoles.

Ces auréoles se produisent parfois contre notre volonté mais on peut aussi les créer volontairement pour obtenir ainsi des effets de festons, éventails, franges ou étoiles......

Ces effets sont très précieux quand il s’agit de rompre des fonds unis pour représenter le ciel ou de l’eau, et ils fonctionnent aussi très bien pour créer du feuillage, des arbres, des collines au loin et beaucoup d’autres formes naturelles.

- Avec un pinceau :

Il suffit de libérer une ou plusieurs gouttes d’eau pure côte à côte sur votre lavis encore humide en effleurant le papier de la pointe du pinceau (petit-gris) tenu vertical.

Cependant, le travail est délicat : il faut que le premier lavis possède le bon degré d’humidité ( surface mate/fraîche ou mate/ sèche, dans certains cas) pour que l’eau que vous apportez en gouttes, avec votre pinceau...

"...délite et entraîne les couleurs déjà en place qui suivront le cheminement de cette eau. Comme les sédiments d’une rivière, les pigments transportés se regroupent et s’arrêtent en lisière des zones sèches.Ils nous offrent alors ces merveilleuses taches oniriques." Maryse DE MAY, L’aventure avec les fleurs, ULISSEDITIONS

Le grain du papier a également son importance : un papier apprêté ou à grain fin donnera de meilleurs résultats parce qu’il est moins poreux et que les pigments ont tendance à flotter à la surface.

Voici un exemple d’utilisation de cette technique pour la réalisation du feuillage des oliviers (technique humide) :

L’IMPORTANT EST DE NE SURTOUT PAS INTERVENIR, de laisser l’eau s’exprimer et surtout d’observer son travail et sa marche afin de vous fabriquer une expérience qui contribuera à la réussite de vos prochains essais.

- Avec un vaporisateur :

Il s’agit d’un vaporisateur de récupération qui a la particularité d’envoyer une fine bruine ( les vaporisateurs de produit pour les cheveux ont en général ce type de diffusion) et il contient......de l’eau pure !!!!!

Parfois, ce vaporisateur crachotte, et il envoie quelques gouttes plus grosses, ce qui explique les quelques auréoles volontaires plus importantes, présentes sur l’aquarelle que je vous donne en exemple ci-dessous !
Cette aquarelle a été réalisée d’après un pas à pas de Maryse DE MAY, extrait de son livre "Peindre avec ses sentiments".

Par contre, pour que l’effet soit aussi réussi, 2 choses sont capitales :

  • le degré d’humidité du papier dont la surface doit être impérativement mate sèche .
  • les pigments présents sur le papier : certaines couleurs sont plus propices à ce genre d’effet comme le bleu par exemple, parce que leurs pigments pénètrent moins les fibres du papier.

1 Message

  • L’homme au parapluie , par midofa
    Le 8 avril 2008 à 22:00

    J’ai tenté de le faire mais n’ayant pas assez de connaissances du travail dans le "mouillé" je l’ai loupé . Je comprends mieux le travail des auréoles maintenant et ce n’est donc pas toujours une erreur d’en faire. Disons que c’est un heureux accident parfois. Tant mieux. Tous tes conseils sont autant de phares dans ma nuit. Je n’ai plus qu’à éviter les écueils en regardant bien. Merci à toi

SPIP 3.0.17 [21515] | Squelette BeeSpip v.